Développement économique du territoire

Maintien des commerces de proximité en milieu rural

 

La présence de commerces de proximité dans les villages contribue à rendre le territoire attractif et à la qualité de vie des habitants. C'est pourquoi le Pays a souhaité engager une enquête terrain pour recueillir les besoins des commerçants du territoire et voir avec eux quelles pourraient être les actions à mener pour attirer et maintenir les commerces en milieu rural.

Développement des circuits courts alimentaires de proximité

Pouvoir s’approvisionner en produits alimentaires locaux est une attente forte des habitants, surtout dans un territoire aussi bien pourvu en exploitations agricoles. Sur les 435 exploitations du territoire, seule une infime minorité commercialise sa production localement, alors que sur d’autres territoires cette proportion peut atteindre les 15%.

Ce projet de territoire à l’échelle du Pays permettra d’évaluer les potentialités et la nature d’une offre et d’une demande de produits alimentaires de proximité.

Les objectifs visés sont le maintien et le développement des emplois dans les secteurs de l’agriculture et l’agroalimentaire locaux, la structuration des filières de valorisation des produits locaux et le développement de leur commercialisation en circuit-court de proximité. La finalité est aussi d’améliorer la qualité et la traçabilité de notre alimentation.

Ce projet ambitieux exigera la contribution des agriculteurs, des transformateurs, des restaurateurs, des commerçants et des habitants du territoire. Si vous êtes concerné, n’hésitez pas à vous inscrire aux groupes de travail prochainement constitués. 

oir s’approvisionner en produits alimentaires locaux est une attente forte des habitants, surtout dans un territoire aussi bien pourvu en exploitations agricoles. Sur les 435 exploitations du territoire, seule une infime minorité commercialise sa production localement, alors que sur d’autres territoires cette proportion peut atteindre les 15%. 
Ce projet de territoire à l’échelle du Pays permettra d’évaluer les potentialités et la nature d’une offre et d’une demande de produits alimentaires de proximité. 
Des emplois locaux pour la qualité alimentaire.
Les objectifs visés sont le maintien et le développement des emplois dans les secteurs de l’agriculture et l’agroalimentaire locaux, la structuration des filières de valorisation des produits locaux et le développement de leur commercialisation en circuit-court de proximité. La finalité est aussi d’améliorer la qualité et la traçabilité de notre alimentation.
Ce projet ambitieux exigera la contribution des agriculteurs, des transformateurs, des restaurateurs, des commerçants et des habitants du territoire, alors, n’hésitez pas à vous inscrire aux groupes de travail prochainement constitués. L’équipe du cabinet conseil ExtraCité vous proposera des ateliers participatifs pour favoriser les échanges d’idées, les collaborations et l’émergence de nouveaux projets. 

Protection de l'environnement

La Politique de l'eau

Le Pays de Sources et Vallées porte une stratégie forte en faveur de l’eau. Il coordonne les actions des collectivités en partenariat avec l'Agence de l'eau Seine-Normandie pour mettre en œuvre du Contrat global d’actions pour l’Eau sur la période 2014-2020, sur les bassins versant du territoire.

L’enjeu ? Préserver la ressource en eau et les milieux naturels du territoire.

Un appel à projets lancé en 2013 a permis de recenser de nombreux projets éligibles aux financements du Contrat global. A ce jour, ce Contrat a déjà permis de financer des projets pour un montant global de plus de 43 millions d’euros. Ces projets portent sur l’amélioration de la qualité de l’eau potable, l’assainissement, la restauration des réseaux et l’interconnexion entre les communes, la préservation des cours d’eau ou encore des zones humides du territoire.

Le Plan climat Air Energie Territorial

Le Pays de Sources et Vallées coordonne l'élaboration d'un Plan climat air énergie territorial (PCAET) avec les 3 Communautés de communes qu’il rassemble.

Cette étude s’étend d’octobre 2018 à décembre 2019. Elle comprendra un diagnostic pour estimer les principales sources de pollution ainsi que les consommations énergétiques sur le territoire. Des enjeux seront ainsi identifiés afin de construire une stratégie visant notamment à rendre le territoire plus sobre et plus autonome au niveau énergétique. Cette stratégie sera ensuite déclinée en plan d’actions avec les potentiels porteurs de projets publics et privés du territoire.

Le succès d’une telle démarche repose sur la mobilisation des acteurs locaux pour assurer l’ancrage local de ce plan climat et la mise en place d’actions pertinentes en matière de mobilité, amélioration de l’habitat, réduction des consommations (et de la facture) énergétiques, développement des énergies renouvelables ou encore sensibilisation du public aux enjeux climatiques.

Service simple et professionnel

Créer un site Internet design